Guide de grammaire pour non-francophones

Les pronoms sujet (par ex.: je, tu, il, elle, on, nous, vous, ils, elles)

Survol des pronoms sujet

Les pronoms sujet précèdent le verbe et indiquent l'agent de l'action verbale. Par exemple, je travaille, tu pars, elle rit. Généralement, un pronom sujet répond à la question "qui?" ("... a fait l'action verbale"). Par exemple, on sait que je est un sujet verbal dans la phrase je fais mes devoirs parce que c'est le mot qui répond à la question qui fait mes devoirs?

Il y a neuf pronoms sujet en français:

  • je, tu, il, elle, on, nous, vous, ils, elles.

Examinons chacune de ces formes:

je: c'est la première personne du singulier (c'est la personne qui parle ou qui écrit). La terminaison verbale doit s'accorder avec je. Pour les verbes en -er, la terminaison est normalement -e (je parle); pour les verbes en -re et en  -ir, c'est normalement -s (par ex.: je prends, je finis. Il faut écrire je avec "j" minuscule (sauf en début de phrase, bien sûr). Devant une voyelle, je devient j', par ex.: j'aime (c'est ce qu'on appelle "l'élision").

tu: c'est la deuxième personne du singulier (c'est la personne à qui on parle ou écrit). À la différence du "you" anglais, le pronom tu s'emploie pour s'adresser à une seule personne (qu'on connait assez bien). Si vous ne connaissez pas bien la personne à qui vous écrivez, vous devez plutôt utiliser le pronom vous. Lorsque vous conjuguez le verbe qui suit tu, il faut se rappeler que le verbe se termine en -s, par ex.: tu parles ou en -x, par ex.: tu peux.

il: c'est la troisième personne du singulier (masculin). Cela se traduit le plus souvent par "he", mais peut aussi vouloir dire "it (par ex.: il pleut = "it is raining"). Le verbe qui suit il se termine en -e pour les infinitifs en -er  (par ex.: il parle), mais se termine en -t si l'infinitif se termine en -ir (par ex.: il finit) et en -d pour les infinitifs en -re (par ex.: il prend).

elle: c'est la troisième personne du singulier (féminin). Tout comme il, le verbe se termine normalement en -e (par ex.: elle parle), mais peut aussi se terminer en -t (par ex.: elle finit) ou en -d (par ex.: il prend).

on: en français standard, c'est la troisième personne indéfinie qui correspond au pronom anglais "one" (par ex.: "One should always play by the rules"). Toutefois, partout dans la francophonie, cela s'emploie aussi comme équivalent de "we", surtout quand on parle. Pour ce qui est de la terminaison verbale, cette forme a les mêmes terminaisons que il et elle, c'est-à-dire que normalement la terminaison est -e (par ex.: on parle), mais peut aussi se terminer en -t (par ex.: on finit) ou en -d (par ex.: on prend).

nous: c'est la première personne du pluriel ("we" en anglais). À l'exception du verbe être (nous sommes), le verbe qui suit nous se termine toujours en -ons (par ex.: nous parlons).

vous: c'est la deuxième personne plurielle (pour s'adresser à plus d'une personne) ET c'est aussi la deuxième personne singulière polie (pour s'adresser à une seule personne que vous ne connaissez pas bien). Presque tout verbe qui suit vous se termine en -ez (par ex.: vous parlez). Quelques exceptions existent: être (vous êtes), dire (vous dites) et faire (vous faites).

ils: c'est la troisième personne du pluriel (masculin). Les verbes qui suivent ils se terminent toujours en -nt. Dans la plupart des cas, la terminaison est -ent (par ex.: ils parlent), mais on trouve aussi -ont (par ex.: Ils vont, ils sont).

elles: c'est la troisième personne du pluriel (féminin). Les verbes qui suivent elles se terminent toujours en -nt. Dans la plupart des cas, la terminaison est -ent (par ex.: elles parlent), mais on trouve aussi -ont (par ex.: elles vont, elles sont).

 

 

  • Les pronoms sujet se trouvent près d'un verbe. On ne peut pas les utiliser tout seul et on ne peut pas les séparer du verbe non plus. Par exemple,  on ne peut pas écrire je vraiment aime le chocolat; il faut plutôt écrire j'aime vraiment le chocolat.
 
AppStore/Android AppStore
Android Market