Guide de phonétique corrective

Les voyelles nasales (par ex.: /ã/, /õ/, etc.)

Cette page contient : Description, Exercices, Matières du guide

Survol des voyelles nasales françaises

En français, il y a quatre voyelles nasales: /ã/, /õ/, /ɛ/̃ et /œ̃/, on peut s'en souvenir avec la phrase que voici: Un bon vin blanc [œ̃bõvɛ̃blã].

Image result for vin blanc

Une voyelle nasale s'articule avec le vélum abaissé afin que de l'air passe par la cavité nasale ET par la cavité orale. C'est extraordinaire quand on y pense. Le simple fait de laisser passer de l'air par la cavité nasale ou pas nous permet de créer des mots différents, par ex.: bas/banc ([ba], [bã]), peau/pont ([po], [põ])!

La nasalité en français et en anglais

En anglais, une voyelle peut s'articuler avec de l'air qui passe par la cavité nasale, mais il y existe une différence importante entre la nasalité en anglais et en français. En anglais, la nasalité est quelque chose qui "se passe" à une voyelle qui précède une consonne nasale. Par exemple, certains anglophones vont prononcer le mot can't avec une voyelle nasalisée, sous l'influence du "n" qui suit [kæ̃nt] . C'est seulement devant une consonne nasale qu'une voyelle peut devenir nasalisée en anglais. Par ailleurs, en anglais on n'utilise pas la nasalité pour créer des mots différents.

Par contre, en français, les voyelles nasales sont des phonèmes de base. Autrement dit, la nasalité est un trait qui caractérise les quatre voyelles nasales du français. Cela ne vient pas d'un son adjacent (ce n'est pas de l'assimilation). À la différence de l'anglais, les voyelles nasales du français ne se trouvent presque jamais devant une consonne nasale dans un mot.

L'orthographe des voyelles nasales

Il est assez facile de savoir lorsqu'on doit prononcer une voyelle nasale en français. Voici les deux contextes principaux:

a) une lettre (voyelle) + "n" à la toute fin d'un mot, par ex.: bon [bõ], fin [fɛ]̃, un [œ̃].

b) une lettre (voyelle) + "n" ou "m" suivie d'une lettre (consonne) , par ex.: intérêt [ɛ̃teʁɛ], ombre [õbʁ].

Notez bien que si la voyelle est nasale, aucune consonne nasale n'est prononcée après. Dans de tels cas, le rôle de la lettre ("n" ou "m") est simplement d'indiquer que la voyelle est nasale. Autrement dit, la combinaison "voyelle nasale +  consonne nasale" n'est presque jamais trouvée à l'intérieur d'un mot. Le mot ennui est une rare exception, car cela se prononce [ãnɥi].

Gardez à l'esprit que si "n" ou "m" est suivi d'une lettre voyelle, la voyelle est orale et la consonne nasale est prononcée, par ex.: fine [fin], initial [inisjal], imitable [imitabl], comme [kɔm].

Si vous savez qu'il y a une voyelle nasale, il faut faire attention de ne pas insérer une consonne nasale. C'est un peu plus difficile lorsque la consonne suivante partage un trait avec une consonne nasale, par ex.: impossible [ɛ̃pɔsibl] où tout comme /m/, /p/ est bilabial. Toutefois, comme l'indique la transcription, on ne prononce pas /m/ lorsqu'on articule le mot impossible. La lettre "m" indique tout simplement que la voyelle est nasale.

Articulation des voyelles nasales

Il y a deux types de problèmes qu'un anglophone doit éviter:

a) l'insertion fautive d'une consonne nasale après une voyelle nasale.

b) la nasalisation fautive d'une voyelle orale devant une consonne nasale.

Prenons à titre d'exemple les noms Jean et Jeanne. Quelle prononciation doit-on éviter? Dans les deux cas, la prononciation fautive serait [ʒãn] . Lorsque vous prononcez Jean, faites attention de ne pas insérer /n/ après la voyelle nasale: [ʒã] et de ne pas nasaliser la voyelle orale de Jeanne: [ʒan] (évitez donc l'assimilation à cause du /n/).

Afin d'arriver à une bonne prononciation, nous vous suggérons de commencer par une prononciation assez lente et d'articuler une syllabe à la fois. Considérons, par exemple les mots suivants: intéresse, important, maman, centaine, anana. Dans un premier temps, vous devriez prononcer ces mots comme dans les exemples suivants pour assurer une bonne articulation des voyelles:


[ɛ̃-te-ʁɛs]

[ɛ̃-pɔʁ-tã]

[ma-mã]

[sã-tɛn]

[a-na-na]

 

Une fois que vous maîtrisez l'articulation des voyelles nasales, vous devez par la suite les prononcer à une vitesse plus naturelle.

Cette page contient : Description, Exercices, Matières du guide
 
AppStore/Android AppStore
Android Market