Guide de phonétique corrective

Les semi-consonnes

Les semi-consonnes

Lorsqu'on articule une semi-consonne (qu'on appelle aussi semi-voyelle ou glissant), la langue est plus élevée que pour une voyelle fermée, mais ne touche pas le palais. Notez que les semi-consonnes sont aussi plus courtes qu'une véritable voyelle. Le trait qui les distingue peut-être le plus est qu'une semi-consonne ne peut pas constituer le noyau d'une syllabe. En français, il existe trois semi-consonnes: /j/ , /ɥ/ et /w/ . Les semi-consonnes se comportent parfois comme une voyelle et parfois comme une consonne. Une limitation importante des semi-consonnes est qu'elles ne peuvent pas constituer le noyau d'une syllabe. Autrement dit, si dans une syllabe on trouve une semi-consonne, il faut aussi y avoir une voyelle.

En règle générale (mais il y a des exceptions), une semi-consonne se trouve devant une voyelle, surtout lorsque cela permet d'éviter l'emploi d'une voyelle fermée (c'est-à-dire /i/, /y/ ou /u/) devant une autre voyelle. Autrement dit, en français on évite la séquence "voyelle fermée + voyelle". Par exemple, bien que le mot piano s'écrive avec "i", on ne le prononce pas avec la voyelle fermée /i/. C'est plutôt la semi-consonne /j/ qu'on prononce: [pjano] .

Dans les sections suivantes, nous fournissons des précisions sur les trois semi-consonnes du français (/j/, /ɥ/ et /w/) .

 
AppStore/Android AppStore
Android Market