Guide de phonétique corrective

Le relâchement des voyelles hautes (fermées) en français canadien

Cette page contient : Description, Exercices, Matières du guide

Le relâchement des voyelles hautes (fermées)

Le français canadien se caractérise par ce qu'on appelle le relâchement des voyelles fermées, c'est-à-dire de /i/, /y/ et /u/. Les symboles pour les variantes relâchées sont /ɪ/, /ʏ/ et /ʊ/. Le relâchement est le fait de baisser et de centraliser la voyelle. Par exemple, le /i/ du français standard passe à /ɪ/ dans un contexte particulier, si bien que la prononciation canadienne du mot site n'est pas [sit] , mais plutôt [sɪt] . Dans cette dernière prononciation, la voyelle est plus ou moins la même que celle du mot anglais sit. Cela dit, la prononciation canadienne ne s'attribue pas à l'influence de l'anglais, mais plutôt à une tendance générale à baisser les voyelles qui se trouvent en syllabe fermée. Dans un sens, on peut le considérer comme une manifestation de la Loi de position qui dit que les voyelles mi-ouvertes ont tendance à se trouver en syllabe fermée.

Notez aussi que le relâchement des voyelles fermées est très fréquent en français canadien et n'est nullement stigmatisé. On le trouve dans le parler des locuteurs de toute couche sociale et dans des situations formelles et informelles.

Contexte linguistique?

D'abord, c'est seulement les voyelles fermées (/i/, /y/ et /u/) qui peuvent être relâchées. Par ailleurs, on le trouve uniquement dans une syllabe qui est accentuée et fermée par une consonne AUTRE QUE /v/, /z/, /ʁ/ ou /ʒ/. Ces quatre fricatives voisées sont dites "allongeantes" et bloquent le relâchement. On voit donc que deux conditions doivent être présentes pour relâcher:

a) la syllabe doit être accentuée (c'est-à-dire à la fin d'un mot)

b) la syllabe doit être fermée par une consonne autre que /v/, /z/, /ʁ/ ou /ʒ/.

Considérons des mots qui se prononcent avec une voyelle fermée pour voir s'il y aurait relâchement en français canadien: petit, petite, tout, rude, disent, limite:

1. petit [pəti] Il n'y a PAS de relâchement, car le /i/ se trouve en syllabe ouverte (il n'y a pas de consonne après). La voyelle demeure donc /i/ en français canadien.

2. petite [pətit] Il y a relâchement, car le /i/ se trouve dans une syllabe qui est accentuée et qui est fermée par une consonne non-allongeante. La prononciation canadienne serait donc [pətɪt].

3. tout [tu] Il n'y a PAS de relâchement, car /u/ se trouve dans une syllabe ouverte. Par contre, la forme féminine toute, se prononce avec une voyelle relâchée: [tʊt].

4. rude [ʁyd] Il y a relâchement, car /y/  se trouve dans une syllabe qui est accentuée et qui est fermée par une consonne non-allongeante. La prononciation canadienne serait donc [ʁʏd].

5. disent [diz] Il n'y a PAS de relâchement. Il est vrai que /i/ se trouve dans une syllabe accentuée et fermée, mais elle est fermée par une consonne allongeante (/z/), ce qui empêche le relâchement.

6. limite [limit] Il y a relâchement, mais seulement dans la deuxième syllabe. La première instance de /i/ se trouve dans une syllabe ouverte et inaccentuée, ce qui n'est pas le contexte où l'on relâche. La deuxième occurrence de /i/, par contre, se trouve dans le bon contexte. La prononciation canadienne serait donc [limɪt].

 

Guide de phonétique corrective » Les voyelles » Les voyelles hautes ou fermées (/i/, /u/, /y/)
 
AppStore/Android AppStore
Android Market
Confidentialité

BonPatron.com

Nadaclair Language Technologies Inc.
Terry Nadasdi & Stéfan Sinclair

Outils

Ressources