Guide de grammaire pour non-francophones

LES DÉTERMINANTS (par ex.: un, le, les, ma, ton, cette)

Survol des déterminants

Les déterminants nous permettent de délimiter les noms auxquels on fait référence. Par exemple, s'agit-il d'un nom spécifique? (le livre), non-spécifique? (un livre), possessif? (mon livre) de quelque chose qui est devant vous? (ce livre)?, est-ce qu'il y en a plusieurs? (deux livres). Les catégories de déterminants que nous présentons sont: les articles (le, la, les, un, une, des), les possessifs (mon, ma, ton, ta, son, sa, notre, votre, leur) and les démonstratifs (ce, cette, ces). Tout déterminant varie en fonction du nombre et du genre du nom qui suit.

Les articles

Les articles indiquent si un nom est défini (ou spécifique). Les articles français sont présentés ci-dessous:

  • masculin et indéfini: un, par ex.: un homme
  • féminin et indéfini: une, par ex.: une femme
  • pluriel et défini: les, par ex.: les femmes
  • pluriel indéfini: des, par ex.: des femmes

 

 

  • des se traduit par "some" (ou rien) en anglais, par ex.: j'ai des problèmes.
  • On n'utilise pas un/une devant le nom d'une profession, par ex.: Il est professeur, je suis étudiant, ma mère est infirmière. Le cas où cela se fait et lorsque vous modifiez le nom avec un adjectif, par ex.: Je suis une étudiante sérieuse.
  • le et la deviennent l' devant voyelle, par ex.: l'ami (voir aussi la section sur l'élision ci-dessous).
  • de + le devient du, par ex.: C'est la maison du patron.
  • à + le devient au, par ex.: On se retrouve au parc.

Déterminants possessifs

Tout comme le suggère leur nom, un déterminant possessif se place devant un nom pour indiquer l'appartenance:

anglais masc. sing. fém. sing. pluriel
my mon, par ex.: mon livre ma, par ex.: ma bicyclette mes, par ex.: mes amis
your ton, par ex.: ton livre ta, par ex.: ta bicyclette tes, par ex.: tes amis
his/her son, par ex.: son livre sa, par ex.: sa bicyclette ses, par ex.: ses amis
our notre, par ex.: notre livre notre, par ex.: notre bicyclette nos, par ex.: nos amis
your votre, par ex.: votre livre votre, par ex.: votre bicyclette vos, par ex.: vos amis
their leur, par ex.: leur livre leur, par ex.: leur bicyclette leurs, par ex.: leurs amis

 

* attention de ne pas confondre notre et nôtre. Le mot notre est un déterminant qui se place devant un nom et veut dire "our" (ce mot n'est jamais précédé de le); le mot nôtre est un pronom possessif qui vient après un déterminant et veut dire "ours" (par ex.: C'est le nôtre, ce n'est pas le vôtre = "That's ours, not yours"). Il en va de même pour votre et vôtre.

* attention de ne pas confondre ses, ces et c'est. Le mot ses est un déterminant possessif ("his/her"). Le mot ces est un déterminant démonstratif; la forme c'est veut dire "it is".

* vous devez utiliser mon, ton et son devant les mots féminins qui commencent par une voyelle, par ex.: mon imagination, son idée.

Les déterminants démonstratifs

Les déterminants démonstratifs s'emploient pour faire référence à des noms qui sont présents au moment où l'on parle ou écrit, ou pour contraster deux noms:

  • masculin: ce, par ex.: ce livre
  • masculin devant voyelle: cet, par ex.: cet effort
  • féminin: cette, par ex.: cette idée
  • pluriel (masc. ou fém.): ces, par ex.: ces idées

Les déterminant démonstratifs correspondent aux mots anglais this et these.

* Attention de ne pas confondre ces, ses ("his/hers") et c'est ("it is")

* Vous devez écrire cette devant les noms féminins et non pas cet (même si ces mots se prononcent de la même façon). Gardez à l'esprit que cet s'emploie uniquement devant les noms masculins qui commencent par une voyelle, par ex.: cet été (mais cette information).

* attention de ne pas confondre ce/se. Le mot ce s'emploie devant les mots masculins, par ex.: ce livre, alors que le mot se s'emploie devant les verbes, par ex.: Il se promène.

Elision

La séquence "voyelle + voyelle" est rare en français. Comme tel, les déterminants qui se terminent par une voyelle changent si le mot suivant commencent par une voyelle, , par ex.:

  • le > l', par ex.: l'automne
  • la > l'a, par ex.: l'importance
  • ma > mon, par ex.: mon importance
  • ta > ton, e.g: ton importance
  • sa > son, par ex.: son importance
  • ce > cet, par ex.: cet automne

On retrouve ce même phénomène devant les mots qui commencent par ce qu'on appelle "h muet" (silent "h"), par ex.:

  • l'homme, l'hiver, l'horizon, l'hôtel, l'habitude

Toutefois, à l'intérieur des mots qui commencent par "h", il faut distinguer ceux qui participent à une élision  (mots avec "h" muet) et les autres (mots avec "h" aspiré). Dans ce dernier cas, le "h" est muet, mais on ne fait pas d'élision/liaison et cela pour des raisons purement historiques. Voici une liste de mots de ce type:

  • le hibou, le homard, le héros, la honte, la hache, le hasard, le haut, le hockey, le hameau, la haine, la hanche, le handicap, le hachoir, le hérisson, le hoquet, la hiérarchie, la Hollande, le hamburger, le hamster, le héron, le hamac, le hongrois, le hangar, le harcèlement, le houblon

Notez finalement que les mots avec "h" aspiré ne sont pas prononcés avec de l'air aspiré! (c'est juste qu'ils empêchent l'élision et la liaison; rien n'est prononcé).

Questions sur les déterminants

Q: Comment se fait-il qu'on écrit une chose et non PAS un chose?

Le mot chose est féminin et doit donc être précédé d'un déterminant féminin (par ex.: une, ma, cette, la).

Q: Comment se fait-il qu'on écrit cet homme et non PAS ce homme ni cette homme?

Ceci est un cas particulier. Le mot homme est masculin (normalement on écrit ce devant les mots masculins pour dire "this"). Toutefois, homme commence par une voyelle (le h ne se prononce pas). On y ajouter t pour en faciliter la prononciation. Cela se fait dans tous les cas où ce serait normalement suivi d'un nom masculin qui commence par une voyelle prononcée. D'autres exemples fréquents de ce type sont cet été, cet hiver et cet enfant.

Q: Comment se fait-il qu'on écrit Paul aime sa mère et non PAS Paul aime son mère?

Le genre d'un nom ne dépend pas de celui qui écrit. Cela dépend entièrement de la chose qui est "possédée". Par exemple, si un garçon parle de ses parents, il va écrire ma mère, car le mot mère est féminin. Il en va de même pour les objets, par ex.: Le garçon a perdu son stylo, mais Le garçon a vendu sa voiture.

Q: Comment se fait-il qu'on écrit les personnes and NOT les personne?

Tout comme en anglais, on indique le pluriel en français par l'ajout d'un -s. Par exemple, en anglais, on écrit three books et en français on écrit trois livres. Toutefois, il en existe quelques différences. D'abord, à la différence de l'anglais, on ne prononce pas le -s du pluriel en français. Deuxièmement, le français indique le pluriel sur l'article aussi. Considérez, par exemple, la phrase suivante: She returned the books, qu'on traduit par Elle a rendu les livres. Comme vous pouvez le constater, il y a deux marques de pluriel en français (les et -s).

Q: Comment se fait-il qu'on écrit l'eau et non PAS le eau?

En règle général, le français ne permet pas les séquences de deux voyelles (entre deux mots). À l'écrit, cela s'indique par l'emploi d'une apostrophe devant i, e, u, o, a et "h" muet (par ex.: l'homme). Il n'y a qu'un petit groupe de mots qui participent à ce phénomène: le, la, que, me, te, se, ce, ma, ta, sa, par ex.: l'impression, qu'il parte, cela m'intéresse, etc.

Q: Comment se fait-il qu'on écrit mon amie et non PAS ma amie?

Il est vrai que le mot amie est féminin et que normalement les mots féminins se précèdent de ma et non pas de mon. Toutefois, le mot amie commence par une voyelle et le français évite les séquences de deux voyelles. C'est pour cela qu'on utilise mon, (ou ton ou son) dans ce contexte.

On trouve un phénomène similaire avec les adjectifs. Par exemple, au lieu de  *beau homme et *vieux homme, on écrit: un bel homme, un vieil homme. Un dernier exemple de ce phénomène est le mot ce qui devient cet, devant une voyelle prononcée, par ex.: cet homme.

Q: Comment se fait-il qu'on écrit le hibou et non PAS *l'hibou?

Ceci est un cas particulier. La lettre "h" est TOUJOURS muette en français. Le premier son prononcé est la lettre qui suit. Par exemple, le premier son du mot  hiver est le "ee" qui est représenté par la lettre i. C'est pour cela que beaucoup de mots qui commencent par h sont précédés de l', par ex.: l'hiver ou l'habit. Toutefois, il existe certains cas où "h" est précédé plutôt de le ou de la, par ex.: le hibou.

D'autres mots de ce type son le homard, le héros, le haut, le hasard, la hanche. On dit que ces mots commencent par "h aspiré". Toutefois, cela donne la fausse impression que "h" correspond à quelque chose qu'on prononce, ce qui n'est pas vrai. Tout ce qui distingue ces mots, c'est qu'ils ne sont pas précédés de l' et vont contre la tendance générale selon laquelle on évite les séquences de deux voyelles. 

Q: Comment se fait-il qu'on écrit il s'est lavé les mains et non PAS il a lavé ses mains?

Avec les parties du corps, on utilise le verbe pronominal se laver. Notez aussi que le déterminant employé est les; ce n'est pas le déterminant possessif ses.

Q: Comment se fait-il qu'on écrit c'est le mien et non PAS c'est le mon?

Les déterminants précèdent les noms et donc ne se trouvent jamais en fin de phrase. Dans de tels contextes, il faut plutôt utiliser un pronom possessif (le mien).

Q: Comment se fait-il qu'on écrit cette information et non PAS cet information?

Vous devez utiliser cette devant les noms féminins et  cet devant les noms masculins qui commencent par une voyelle (par ex.: cet effort, cet homme).

Q: Comment se fait-il qu'on écrit j'aime sa soeur et non PAS j'aime ça soeur?

Devant les noms, il faut un déterminant possessif (comme sa, ma, ta, etc.). Le mot ça ne précède jamais un nom.

Choisissez le bon article (accord en genre):

Ton père lit journal chaque matin.
Qu'est-ce que tu as fait semaine dernière?
Je vais donner cadeau à ma mère.
gens sont gentils.
Nous connaissons histoire.
repas que nous avons mangés étaient bons.
Je me rase avec rasoir.
Georges et Gilles traversent rue en courant.
château que vous allez visiter est très grand.
voix que Monique entend est jolie.
La fille a trouvé feuille.
Pierre a toujours migraine quand il va chez ses parents.
Il fait frais, donc je porte gants.
Tu dois acheter nouveau miroir.
Il y a livres sur la table.
Nous allons chanter chanson.
Vous avez fauteuil rouge.
Est-ce qu'il y a boulangerie dans le coin?
Sylvie et amis vont au cinéma.
Mon fils est bon élève.
Je pense que c'est (son ou sa) problème.
J'adore (le ou la) natation !
Je viens de recevoir (mon ou ma) diplôme.
On va y aller (ce, cet ou cette) été.
J'ai acheté maison près du lac.
C'est personne difficile.
J'ai lu roman que tu as mentionné.
J'adore musique de Paul Simon.
Elle a visage sérieux.
Il faut poplulation stable.
On a trouvé système qui fonctionne pour tout le monde.
On dit que terre tourne autour du soleil.
J'ai trouvé chose extraordinaire.
C'est problème difficile.

Choisissez le bon déterminant:

Je trouve (l'/le/la) image intéressante.
C'est (mon/ma) ami.
C'est (son/sa) frère.
Je voudrais un verre (de/d') eau.
Elle a perdu (son/sa) stylo.
Richard a trouvé (son/sa) valise.
On dit que (l'/le/la) eau est très claire dans le lac.
Jacques adore (son/sa) femme.
Est-ce que c'est (ton/ta) auto?
Elle a réglé (son/sa) problème.

Notez: les formes ma, ta, sa et la ne s'emploient pas devant voyelles (même si le mot est féminin, par ex.: c'est son amie).

 
AppStore/Android AppStore
Android Market